passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Lexique alphabétique

  • Aire d’épure

    Surface plane destinée à recevoir le dessin à grande échelle indiquant l'emplacement des diverses pièces d'une charpente et la manière de les assembler.

  • Aisselier

    Pièce de bois assurant la rigidité de l'angle formé par deux éléments de charpente assemblés.

  • André Leroi-Gourhan

    (1911-1986) Ethnologue et préhistorien français, spécialiste d'ethno-technologie, il a mis au point un principe de classification et d'interprétation des gestes techniques.

  • Arasement

    Coup de scie donné transversalement à la naissance d'un tenon pour enlever le bois restant et former un épaulement.

  • Arbalétriers

    Pièce de bois inclinée selon la pente du toit, faisant partie de la charpente, assemblée au sommet du poinçon et à l’extrémité de l’entrait.

  • Arêtier

    Pièce de bois placée à l'angle saillant formé par la rencontre de deux versants d'un toit.

  • Arnold Van Gennep

    (1873-1957) Ethnographe et folkloriste, il a précisé les méthodes d’enquête, de classement et d’interprétation des faits en ethnographie. Auteur d’un ouvrage sur les Rites de passage (1909) et du Manuel du folklore français contemporain (1949-1958).

  • Aubier

    Partie tendre et blanchâtre qui se forme chaque année entre le bois dur et l’écorce d’un arbre, où circule la sève.

  • Bandhacke

    (terme allemand) Hache de charpentier à usage multiple, notamment pour tailler des assemblages, dégrossir les poutres, etc.

  • Barda

    (terme roumain) Hache à équarrir à large taillant.

  • Bédane

    Ciseau à bois à lame renforcée pour pouvoir vider les mortaises.

  • Bigeoire ou bizoire

    (terme occitan) Hache à équarrir à large taillant utilisée dans le Massif central et le Limousin.

  • Binard

    Engin à deux ou quatre roues tiré par des bœufs ou des chevaux utilisé pour transporter les troncs d'arbres.

  • Bisaiguë

    Outil double de charpentier à manche perpendiculaire comportant un ciseau d'un côté et un bédane de l'autre.

  • Bisingue ou pontache

    Bisaiguë comportant seulement un ciseau.

  • Blochet

    Pièce de bois courte recevant le pied d'un arbalétrier ou d'un chevron.

  • Bois de fil

    Bois dont les fibres sont régulières et parallèles.

  • Bottage ou émondage

    Technique de taille en hauteur des grands arbres par escalade le long du tronc à l'aide de griffes fixées aux pieds.

  • Bradvil

    (terme croate) Hache à équarrir à large taillant et long manche.

  • Breitbeil

    Doloire de tradition allemande.

  • Cayenne

    Résidence urbaine des compagnons du Tour de France, comprenant l’hôtel qui les héberge, leur salle de réunion et leur école de Trait.

  • Chèvre

    Appareil de levage constitué le plus souvent de poutres disposées en pyramide triangulaire dont le sommet soutient une poulie manœuvrée à l’aide d’un treuil.

  • Cintre

    Forme de la courbe intérieure d'une voûte ou d'une arcade.

  • Cognée

    Hache d'abattage et de taille.

  • Colombe

    Poteau vertical ou oblique participant à la construction de pan de bois.

  • Contreventement

    Pièce de bois obliques combattant l'action du vent pour empêcher des fermes de se coucher.

  • Coterie

    Terme employé chez les compagnons pour désigner les ouvriers qui travaillent sur les échafaudages et en extérieur. S'oppose au mot pays, désignant les ouvriers travaillant en intérieur.

  • Cran

    Scie de long à lame large et épaisse utilisée sans cadre de bois.

  • Croix de Saint-André

    Paire de pièces de bois assemblées à mi-bois présentant la forme d'un X.

  • Débillarder

    Tailler une pièce de bois cintrée en trois directions

  • Dendrochronologie

    Méthode de datation du bois par l’examen des cernes annuels de croissance.

  • Doloire

    Hache servant à doler, c'est-à-dire à équarrir (du latin dolare) ; peut être appelée doloire toute hache d'un poids suffisant servant à équarrir une poutre. Certains ne retiennent comme doloire que les haches dont le fer est asymétrique et à un seul biseau.

  • Écharpe

    Aussi appelée couleurs, l'écharpe est portée lors des cérémonies par un compagnon du Tour de France, symbolisant le corps de métier et le degré d'initiation auquel il est parvenu.

  • Éclisse

    Planchettes de bois refendu placées entre les colombes pour recevoir le remplissage.

  • Empilage

    Méthode de construction en empilant les troncs d’arbre (chalets etc.).

  • Encorbellement

    Construction en saillie débordant l'aplomb de la façade.

  • Entrait

    Pièce de charpente disposée horizontalement, qui est la base de la ferme, c’est-à-dire de l’assemblage triangulaire des bois destinés à supporter la charpente d’un toit.

  • Entrait retroussé

    Pièce de bois horizontale placée dans une ferme à mi-hauteur pour délimiter la hauteur de passage sans se cogner la tête.

  • Épure

    Cf. Aire d'épure: Surface plane destinée à recevoir le dessin à grande échelle indiquant l'emplacement des diverses pièces d'une charpente et la manière de les assembler.

  • Équarrissage

    Transformation d’une bille de bois en parallélépipède.

  • Familiares

    Ouvriers vivants dans l'enceinte des monastères médiévaux sans avoir fait profession de vie religieuse, mais respectant des usages stricts.

  • Ferme

    Assemblage de pièces de bois destinés à supporter la charpente d’un toit ou qui portent le faîte d’un comble.

  • Ferme latine

    Ferme composée d'un entrait, de deux arbalétriers, d'un poinçon et de deux contrefiches obliques.

  • Ferme sur blochet

    Ferme composée d'un entrait, de deux arbalétriers reposant sur chacun sur un blochet, de deux jambes de force, d'un entrait retroussé et d'un poinçon.

  • Frères convers

    Religieux chargés du service domestique de la communauté.

  • Futaie

    Forêt destinée à produire des arbres de grandes dimensions, en vue de bois d’œuvre et d’industrie.

  • Galère

    Rabot de charpentier actionné par deux personnes.

  • Gélivure

    Fente creusée par le gel entre deux cernes dans un arbre.

  • Georges-Henri Rivière

    (1897-1985) Ethnographe et muséologue, il fut l’initiateur de vastes enquêtes collectives multidisciplinaires, et le créateur du musée de l’Homme, du musée des Arts et Traditions populaires du Trocadéro en 1937, ainsi que de sa refonte dans les années 60.

  • Gouge

    Sorte de ciseau creusé en gouttière.

  • Greffe de pan de bois

    Technique de prolongation de pièces de bois endommagées par adjonction de parties neuves, en particulier à la base d'un édifice en pan de bois pourri par l'humidité.

  • Grisard

    Hybride de peuplier et de tremble, apprécié en charpente au XIXe siècle.

  • Grume

    Pièce de bois non encore équarrie, couverte de son écorce.

  • Guilde

    Regroupement de gens de même corps de métier liés par des règles de vie et une solidarité sociale et professionnelle.

  • Guillaume

    Rabot à tailler les feuillures et les rainures.

  • Guitarde

    Lucarne ornée dont le tracé complexe, généralement courbe en trois dimensions fait l'objet d'un travail de maîtrise, ou d'un travail de réception chez les compagnons.

  • Herminette

    Sorte de hache dont le fer est perpendiculaire à l'axe du manche.

  • Jambes de force

    Chacune des deux pièces de bois inclinées et posées vers les extrémités d’une poutre pour la décharger en diminuant sa portée.

  • Kreuzaxt

    (terme allemand) Hache en croix, outil médiéval dit en français piochon et en anglais twybill, destiné à tailler les mortaises. Contrairement à son dérivé, la bisaiguë française, la Kreuzaxt s'emploie avec un manche long en bois et s'utilise à percussion lancée.

  • Lignage

    Traçage d'une ligne sur une face d'une pièce de bois afin de déterminer un axe destiné à aligner des assemblages, par exemple l'alignement des tenons d'un pan de bois.

  • Ligne de trave

    Ligne de base d'une épure de charpente, située à la rencontre du lattis du comble et du pied des chevrons.

  • Lime tiers-point

    Lime de section triangulaire.

  • Log building

    (terme anglais) Mode de construction par empilage de troncs ou de poutres. Le terme de fuste est employé en France depuis quelques années pour désigner cette technique.

  • Louis Mazerolle

    (1842-1899) Compagnon passant charpentier, connu sous le nom de Bourbonnais Va de Bon Cœur, auteur du célèbre Traité théorique et pratique de charpente.
    Son chef-d'œuvre est conservé au Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

  • Lune

    Période du calendrier autrefois respectée pour l'abattage du bois de construction. Très généralement la lune descendante, ou vieille lune, est recommandée pour l'abattage des feuillus. La lune noire (absence de lune) est particulièrement recherchée, permettant semble-t-il d'obtenir un bois très stable au séchage. La lune rousse (entre 5 avril et 6 mai) est citée en Picardie pour l'abattage du frêne.

  • Mère des compagnons

    Personne ayant dans chaque maison de compagnons la responsabilité de la bonne organisation matérielle, de la bonne santé morale et physique des itinérants, ainsi que la transmission des valeurs compagnonniques.

  • Moises

    Assemblage formé de deux pièces de bois jumelles fixées de chaque côté d’une ou de plusieurs autres pièces qu’elles relient et qu’elles maintiennent (du latin mensa, table).

  • Mortaise

    Entaille faite dans une pièce de bois pour recevoir le tenon d’une autre pièce.

  • Nom de province

    Surnom porté par un compagnon après avoir été adopté comme aspirant sur le Tour de France. Il indique l'origine régionale de la personne en se référant plutôt à la géographie des provinces d'avant la Révolution. Il se combine après la réception avec un qualificatif élogieux. Ce nom de compagnon tire son origine de la longue période de clandestinité qu'ont connu ces sociétés, jadis interdites par la police.

  • Noue

    Pièce de bois placée à l'intersection de deux versants formant un angle rentrant.

  • Ordonnances de Colbert

    L'ordonnance de Colbert de 1669 sur les Eaux et Forêts met en œuvre le principe de la gestion méthodique et raisonnée de la forêt, conçue comme un véritable outil de production de bois d'œuvre. Ce mode d'exploitation permet également d'assurer la régénération périodique de la forêt.

  • Palatine

    Type de velours de coton ras utilisé dans la confection des pantalons de travail; on utilisait aussi la velventine, le jonc, le câble et la peau de taupe. Ces techniques de tissage et d'apprêt nées en Grande-Bretagne ont été développées à Amiens au XVIIIe siècle.

  • Panne

    Pièce de charpente horizontale reposant sur les arbalétriers et supportant les chevrons.

  • Passe-partout

    Scie destinée à scier de travers de grosses pièces de charpente et des troncs, perpendiculairement au fil du bois.

  • Paul Feller

    (1913-1979) Homme d'église, pédagogue et chercheur, spécialiste des techniques et de l'outillage préindustriel, il est le fondateur de la Maison de l'outil et de la pensée ouvrière à Troyes.

  • Philibert De l'Orme

    (vers 1510-1570) Architecte, dessinateur et théoricien français, il conçut des édifices majeurs (châteaux, tombeau de François Ier, palais des Tuileries) et joua un rôle important comme théoricien.

  • Pigeâtre

    Console taillée dans la masse d'un poteau, ou assemblée dans celui-ci, destinée à supporter une sablière en encorbellement.

  • Piquage au plomb

    Opération de traçage des bois de charpente pour déterminer les assemblages qui vont les solidariser. Le fil à plomb de charpentier, percé en son centre, sert de référence pour localiser avec précision les emplacements des assemblages à tracer.

  • Plane

    Couteau à deux manches qui sert à dégrossir, à aplanir une surface de bois.

  • Poinçon

    Pièce de bois verticale placée à l'axe de la ferme sous le faîtage.
    Très caractéristique de la charpente française, elle est beaucoup plus rare dans les pays anglo-saxons (king-post) ou en Europe centrale.

  • Rainette

    Sorte de gouge très étroite servant à marquer les bois en prélevant un très fin copeau. Cet outil est souvent complété d'un baille-voie pour donner de l'écartement aux dents de la scie.

  • Règle

    Texte écrit régissant le mode vie et le type comportement à respecter au sein d'une société de compagnons. Certains compagnons n'en ont pas, ils sont qualifiés par les autres de renards.

  • Renard

    Surnom donné aux compagnons qui ne suivent pas de règle, qui voyagent en solitaires.

  • Richtfest

    (terme allemand) Rituel d'achèvement de la construction destiné à porter bonheur à l'édifice et à remercier les constructeurs.

  • Roger Lecotté

    (1899-1991) Chercheur et muséographe français, fondateur du musée du Compagnonnage à Tours.

  • Roulure

    Défaut du bois provoqué par une maladie des arbres, et entrainant un défaut d'adhérence entre les cernes.

  • Sciage par bout

    Sciage dans le sens des fibres du bois. Il est plus difficile à pratiquer que le sciage de travers, perpendiculaire aux fibres.

  • Scie de long

    Scie manœuvrée par deux ou trois personnes pour débiter un tronc dans la longueur. Sa denture est couchée pour travailler le bois par bout.

  • Scie égoïne

    Petite scie à une main destinée aux travaux courants de charpente.

  • Solives

    Pièce de charpente qui s’appuie sur les poutres et qui sert à fixer en dessus les planches du plancher, en dessous, les lattes du plafond.

  • Stoßaxt

    (en allemand, mot à mot, hache à pousser) Bisingue ou pontache, grand ciseau muni d'un manche court perpendiculaire.

  • Stranak

    (terme croate) Hache à équarrir à fer et manche déportés pour la finition des poutres.

  • Taillanderie

    Fabrication des outils et fers tranchants.

  • Tenon

    Partie saillante, à l’extrémité d’une pièce, destinée à s’ajuster dans une partie creuse correspondante (mortaise).

  • Théorème de Pythagore

    Son application pratique connue par la formule « 3-4-5 » permet d'obtenir un angle droit sans recourir à l'équerre.

  • Timberframing

    (terme anglais) Pan de bois.

  • Tourne-à-gauche

    (ou baille-voie) Outil destiné à incliner alternativement les dents de la scie pour améliorer la coupe.

  • Tracéologie

    Étude des techniques anciennes à partir des traces laissées par les outils sur la matière.

  • Trait de charpente

    Ensemble des procédés graphiques qui permettent la réalisation des épures, à partir desquelles sont taillées les pièces de charpente.

  • Travail d'adoption

    Ouvrage permettant à un jeune charpentier de démontrer sa motivation et sa compétence pour pouvoir être adopté comme aspirant sur le Tour de France.

  • Travail de réception

    Ouvrage d'une grande complexité technique permettant à un aspirant sur le Tour de France d'être reçu compagnon.

  • Triqueballe ou trinqueballe

    Engin à deux roues tiré par un attelage pour transporter les troncs d'arbre.

  • Varlope

    Grand rabot à poignée qui se manie à deux mains.