passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Équerre d'arpenteur, niveaux, piquets

Piquets Implantation de bâtiment avec piquets et cordeau

Le charpentier de campagne, en vrai bâtisseur, a fréquemment à implanter au sol les bâtiments, neufs ou déplacés, commandés par le client. Dans la relation simple et directe entre maître d'ouvrage (client) et entrepreneur (charpentier) n'intervient aucun autre métier, et notamment ni architecte, ni géomètre. Le marquage au sol des projets (épure) se fait à l'aide de ficelles et de cordeaux tendus entre des piquets. Ces piquets, qui marquent ainsi les points principaux de la structure (trait d'axe, ligne de traveLigne de base d'une épure de charpente, située à la rencontre du lattis du comble et du pied des chevrons., etc), peuvent être fichés en terre n'importe où, dans une cour de ferme, dans une pâture, à condition que le sol soit à peu près plan, pour constituer un plancher le plus régulier possible.

Les procédés anciens, simples et pratiques, ne nécessitent que des perches, des ficelles et les applications du théorème de Pythagore (le fameux 3,4,5) pour obtenir des angles droits. Viennent ensuite d'autres utilisations diverses et étonnamment riches du compas.
Paul Dubois, qui connaît bien sûr les procédés ancestraux, utilisait par ailleurs un instrument datant de la fin du XIXe siècle qui lui faisait gagner un peu de temps. Il est probable qu'il l'ait découvert lors de son service militaire dans le génie en 14-18. Il s'agit de cet instrument de visée en laiton monté sur une pique de bois que l'on vient ficher en terre à hauteur d'œil. Cet instrument de visée très simple mais d'une fabrication assez sophistiquée est d'origine industrielle. Il est décrit dans les manuels de topographie du génie militaire.

Paul Dubois n'utilisait plus le multiséculaire fil plomb pour contrôler le niveau des pièces de bois sur ses chantiers, mais un très moderne niveau à eau permettant de contrôler d'un côté l'horizontale et de l'autre la verticale. Cet outil venait s'emboîter dans le couvercle de sa caisse à outil en bois. La fabrication de cet outil date du début du XXe siècle. Ayant fréquenté les chantiers du génie durant la Première Guerre mondiale, il avait parfois l'usage d’un niveau à eau de conception savante pour contrôler la planéité d'une aire ou d'un plancher.

Médias associés

203
203
203
203
203
203
6
médias
France, Muidorge
France, Muidorge