passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Ciseaux et ébauchoirs

Ciseaux et ébauchoirs, deux gouges sur la droite. Taillage d’une mortaise au ciseau de 30 (Roland Doré).

Le ciseau à bois est un outil couramment employé par le charpentier français pour tailler les mortaises et d'une manière générale tous les assemblages sur les pièces de bois. Outil dit à percussion posée, il s'emploie le plus souvent avec le complément d'un maillet en bois lorsque son manche est en bois. Lorsque le ciseau est tout en fer, il s'appelle un ébauchoir et peut être frappé à l'aide d'un marteau en fer (on dit en effet qu'il faut respecter « fer contre fer, et bois contre bois »). Le ciseau est affûté régulièrement à la meule à eau. Son tranchant est asymétrique, tout comme celui de la bisaiguë. Les outils de Paul Dubois sont souvent de fabrication industrielle (Peugeot frères) mais parfois hérités de ses ancêtres, et alors de fabrication artisanale. Les ciseaux s'usent du fait d'affûtages répétés, et sont donc parfois très courts. Lorsque les manches sont défoncés par les coups répétés, on les renouvelle en bois de pommier ou de charme.
À noter également un ébauchoir cintré en forme de gougeSorte de ciseau creusé en gouttière. servant notamment à entailler les champs des colombages pour les lattes à torchis.
À noter le grand ébauchoir dont la largeur d'un pouce utilise encore un standard d'Ancien Régime, antérieur au système métrique. La largeur des ciseaux les plus utilisés correspond à celle des mortaises, et à l'épaisseur des tenons correspondants. Au XXe siècle en France, les mortaises ont généralement trois centimètres de largeur, dont les ciseaux courants sont de cette taille.

Médias associés

228
228
228
3
médias
France, Muidorge
France, Muidorge