passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Instruments de levage

Câble de chanvre pour le levage à la chèvre. Levage à la chèvre en Picardie en juin 1913.

Pour toutes les manœuvres importante et le levage, le charpentier fait un usage important des cordages de différents diamètres. Ce câble de chanvre de bois pour la chèvreAppareil de levage constitué le plus souvent de poutres disposées en pyramide triangulaire dont le sommet soutient une poulie manœuvrée à l’aide d’un treuil., de diamètre 3,5 cm, est le plus gros utilisé par Paul Dubois pour le levage à la chèvre. Il est destiné à s'enrouler à un bout autour du tambour de treuil tandis qu'il lève à l'autre la pièce de bois. Les cordages doivent être soigneusement entreposés au sec et contrôlés. Les cordages étaient fabriqués à l'usine Saint-Frères de Saint-Ouen, dans la Somme. Paul Dubois, en prenant sa retraite, avait conservé les cordages, mais débité ses importantes chèvres en bois de chauffage.

Le vérin de serrage est un outil atypique qui illustre bien l'inventivité du charpentier de campagne en dehors de toute mécanisation. Paul Dubois avait ainsi imaginé de détourner cette vis de serrage de frein des chariots agricoles pour lui permettre de resserrer les assemblages de poteaux ou de poutres des maisons en pan de bois. Il pouvait ainsi en complétant l'engin d'un câble ou d'une forte corde exercer une puissante traction pour rétablir l'équilibre ou l'ajustage d'assemblages disjoints dans des constructions à réparer. Il lui suffisait de tourner la barre pour resserrer la vis et tendre le câble. Ce procédé est inédit.

Médias associés

231
231
231
231
231
231
6
médias
France, Muidorge
France, Muidorge