passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Évolution du costume des charpentiers

Coiffures de charpentiers Cortège de compagnons

L'adaptation du costume à un état social et à une activité technique est liée à de nombreuses variables, parmi lesquelles le caractère pratique et fonctionnel n'a rien d'une évidence. Les représentations mentales, les réalités économiques et climatiques contribuent largement à influencer les standards propres à un milieu donné.
Au Moyen Âge en France l'iconographie des XIV-XVe siècles nous offre l'image parfois surprenante de charpentiers dûment coiffés de chapeaux parfois élaborés mais portant des hauts de chausse parfois dépourvus de tout fond de culotte. Le haut du corps est revêtu d'un pourpoint ou veste de modèle non spécifique. Ce vêtement du haut du corps descend plus ou moins bas sur la taille et les hanches. Les coiffures très fréquentes ne semblent pas différer de celles en usage par ailleurs sur les chantiers (chapeaux, bonnets, capuches). La coiffure à large bord est recommandée pour les scieurs de long.

Le port d’un costume spécifique permet de se distinguer entre gens de métier et renforce l'esprit de corps.

Dans le monde germanique le charpentier, de l'époque médiévale jusqu'à la fin du XIXe siècle porte un tablier de cuir destiné à protéger le bassin et les cuisses lors du travail à la hache et la manutention. On observe toujours le tablier des charpentiers après 1850 dans les défilés corporatifs, associé au port de l'habit de cérémonie et du chapeau haut de forme. En revanche le tablier ne semble plus apparaître au XXe siècle, alors même que les charpentiers allemands semblent très attachés tout au long de ce siècle et jusqu'à nos jours à conserver très précisément tous les détails et les particularismes de leurs rituels, au nombre desquels le port du costume figure en bonne place.

Au XXe siècle, les charpentiers français développent leur attachement à un costume qui se standardise, le costume de velours ou de moleskine noir. Celui-ci est composé de la veste à col chevalière à une rangée de boutons, le « coltin », du pantalon dit « largeot » et éventuellement le gilet. Ce costume a pour particularité de s'adapter tant à la tenue de travail qu'au costume de cérémonie des compagnons.

Médias associés

805
805
805
805
805
805
805
805
8
médias
France, Allemagne
France, Allemagne