passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
Outils de marquage Marquage à la rainette

Les charpentiers tracent et taillent d'avance sur l'aire d'épureCf. Aire d'épure: Surface plane destinée à recevoir le dessin à grande échelle indiquant l'emplacement des diverses pièces d'une charpente et la manière de les assembler. l'ensemble des pièces qui vont former la totalité de la construction. Aucune pièce n'est interchangeable avec une autre, même si les deux remplissent une fonction similaire (deux arbalétriers), et cela même pour des bois aux dimension normalisées. Même débités industriellement, les bois présentent des irrégularités dimensionnelles, dont les assemblages doivent tenir compte. Dès lors, une marque originale est apposée sur chaque pièce à un moment précis de la réalisation de l'ouvrage. Le système de marquage doit satisfaire en théorie à quatre exigences :
- Face au tas de bois qu'il va mettre en œuvre, le charpentier doit pouvoir, sur son chantier, reconnaître chaque pièce et l'orienter convenablement.
- Le système employé pour marquer les bois doit s'adapter avec souplesse à tous les types de structures que l'ouvrier est amené à concevoir (comble, colombage, pont, etc.).
- La règle d'économie maximum pousse le charpentier à utiliser un nombre le plus restreint possible de signes différents. Dans ce cas, l'effort de manipulation et de mémorisation du système sera d'autant plus faible.
- Le travail du charpentier est un travail d'équipe et donc le code de marquage doit être lisible par tous, donc obéir à des conventions.

Sur son chantier, le charpentier doit pouvoir, face au tas de bois qu'il va mettre en œuvre, reconnaître chaque pièce et l'orienter convenablement.

Cette dernière règle qui s'est imposée de nos jours n'a pas toujours été respectée, car autrefois dans les équipes de charpentier des enjeux de pouvoir terribles pouvaient exister, et la place du responsable convoitée. On comprend donc la phrase de Mathurin Jousse en 1627 : « Ils ont aussi des contres ou fausses marques dont on dit que quelques-uns se servent pour empêcher que d'autres qu'eux mêmes ne montent leurs ouvrages ». L'examen de certaines charpentes anciennes confirment cette indication, en offrant à la lecture des marques ésotériques ou dans un ordre aberrant même lorsqu'elles sont d'origine.

Médias associés

584
584
584
3
médias
France, Europe
France, Europe