passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
Carnet de Villard de Honnecourt Levage à la chèvre

Le levage consiste à mettre en place les diverses pièces constitutives de la construction, qui ont été longuement préparées, taillées et repérées à l'avance.
Le responsable du levage doit souvent faire face à un tas de bois de plusieurs milliers de pièces, dont aucune n'est interchangeable avec une autre. Il doit savoir dans quel ordre les assembler, comment les manutentionner et comment les faire pivoter pour que tout s'assemble. L'ordre et la dynamique du levage peuvent être très complexes à établir.

« L'orient vaut le trait »
Dicton de compagnons

Dans les grosses équipes de charpentiers, il peut y avoir une division du travail entre ceux qui conçoivent et taillent et ceux qui « levagent », c'est-à-dire assurent le levage de la construction. Ces derniers doivent faire preuve de force physique, d'agilité et d'orient, comme le disent les compagnons du Tour de France. L'orient est la qualité de la personne qui sait immédiatement apprécier une situation complexe, l'analyser et réagir en conséquence. Le verbe correspondant est « s'orienter ». Un dicton de compagnon proclame « L'orient vaut le trait », ce qui signifie que celui qui s'emploie à monter la charpente est tout aussi compétent que celui qui l'a tracée, même s'il n'a pas forcément la même connaissance en Trait de charpenteEnsemble des procédés graphiques qui permettent la réalisation des épures, à partir desquelles sont taillées les pièces de charpente..
La manutention des pièces de charpente demande de l'astuce tout autant que du muscle. Il faut ainsi utiliser le centre de gravité de la pièce pour en diviser le poids ou la faire rouler lorsque le terrain est assez plan. On peut d'ailleurs faire rouler des édifices complets, voire des bâtiments en pan de bois avec étage, à condition d'avoir aménagé une voie de roulement bien stable, comment en témoigne Paul Dubois (document Le bâtiment roule).

Les pièces de bois autant que possible sont portées à la main et levées à l'épaule. Avec une densité de 0,8 pour le chêne, c'est dire un poids de 800 kg au mètre cube, les pièces isolées ou assemblées en sous-ensembles nécessitent rapidement des engins. Ceux ci jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle ne possédaient d'autres moteurs que l'énergie humaine ou animale. Le levage à la chèvreAppareil de levage constitué le plus souvent de poutres disposées en pyramide triangulaire dont le sommet soutient une poulie manœuvrée à l’aide d’un treuil. peut fonctionner de façon très simple et souple pour des éléments au sol ou en altitude (vidéo Levage à la chèvre). Le charpentier tchèque Petr Růžička ou les ateliers de Chanteloube au Puy-en-Velay ont mis au point par choix personnel et par respect pour l'environnement des techniques de levage utilisant la roue d'écureuil. Le principe déjà observable sur de nombreux documents médiévaux se révèle d'une remarquable simplicité d'emploi.

Médias associés

550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
550
16
médias
France, République tchèque
France, République tchèque