passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Le bois et la charpente dans la littérature technique

Traité de Mathurin Jousse Traité de Mathurin Jousse

Les savoirs liés au bois et à la charpente sont présents dans une littérature technique qui s'épanouit particulièrement du XVIe au XIXe siècle. Elle comporte deux branches principales. La première, plus directement liée à la pratique du charpentier, concerne l'art du trait. L'ouvrage de Mathurin Jousse, paru en 1627, réédité et complété par Gabriel Philippe de La Hire en 1702, illustrant la mise en œuvre de différentes charpentes de combles, de pans de bois ou d'escaliers, en est la première expression. L'art du trait de charpenterie de Nicolas Fourneau paru en 1767 constitue un autre exemple. Les traités de charpenterie du XIXe siècle s'inscrivent dans la lignée de ces ouvrages dont l'objectif est résolument pratique. Ils indiquent la méthode et les étapes de travail et sont illustrés de nombreuses planches; ils s'attachent à la fois à la structure globale de la charpente, aux difficultés techniques et au détail des assemblages.

Les savoirs liés au bois et à la charpente sont présents dans une littérature technique qui s'épanouit particulièrement du XVIe au XIXe siècle.

La seconde branche de cette littérature savante se trouve dans les traités d'architecture de la Renaissance et de l'Époque moderne et s'adresse aux architectes plus qu'aux charpentiers. Les objectifs et les contenus de ces traités diffèrent des premiers sur plusieurs points : s'inspirant de sources livresques, les auteurs donnent au lecteur des informations sur la sélection (essence, qualités, âge), la coupe (saison, cycle lunaire), le débit et le séchage des bois. Ils s'intéressent plus volontiers aux questions liées à la silhouette d'un bâtiment, à la proportion ou à la pente d'un comble, au bien fondé ou non des toits « à la Mansard », qu'aux façons de mettre en œuvre une charpente.
Les frontières ne sont pas parfaitement étanches entre ces deux types de traités : Pierre Le Muet dans son ouvrage Manière de bien bastir pour toutes sortes de personnes, édité pour la première fois en 1623, propose différents exemples de mises en œuvre de charpentes de comble. Les planches des exemples de Le Muet sont publiées telles quelles tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles, y compris.

Médias associés

560
560
560
3
médias
France, Europe
France, Europe