passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

Collégiale Saint-Quiriace, Provins

Église Saint-Quiriace, Provins (Seine-et-Marne), XVIIe siècle. Charpente, 1ère enrayure. Église Saint-Quiriace, Provins (Seine-et-Marne), XVIIe siècle. Coupe transversale vers le nord.
Classé Monument historique en 1840.

La construction de la collégiale Saint-Quiriace, commencée dans la seconde moitié du XIIe siècle s'est achevée, beaucoup plus modestement qu'initialement prévu, par l'élévation de la façade au XVIe siècle. Le chœur date de la première campagne de construction. La charpente à fermes et pannes du chœur daterait du XVIIe siècle. Les charpentes à fermes et pannes sont bien attestées entre la Loire, la Meuse et l'Escaut à partir de la fin du XVe siècle et jusqu'au XIXe siècle. Dans le cas de la charpente de la collégiale Saint-Quiriace, les pannes sont assemblées à des arbalétriersPièce de bois inclinée selon la pente du toit, faisant partie de la charpente, assemblée au sommet du poinçon et à l’extrémité de l’entrait. de jouée et le dispositif comporte poteaux, entraits et faux-entraits ainsi que des contre-fiches. Le contreventementPièce de bois obliques combattant l'action du vent pour empêcher des fermes de se coucher. est assuré par une panne faîtière et un niveau de croix de Saint-AndréPaire de pièces de bois assemblées à mi-bois présentant la forme d'un X. . La charpente de la nef de l'église Saint-Roch à Paris, datée des environs de 1658 adopte un dispositif similaire. Les assemblages se font à mi-bois ou à tenons et mortaises chevillés.

Bibliographie

  • Hoffsummer (Patrick), 2002, Les charpentes du XIe au XIXe siècle, typologie et évolution en France du nord et en Belgique, Paris, Éditions du patrimoine, planche 47, p. 231.
  • Timbert (Arnaud), « Collégiale Saint-Quiriace, chevet », Bulletin Monumental, 2006-3, p. 243-260.

Médias associés

347
347
347
347
347
347
347
347
347
347
347
11
médias
France, Provins, Seine-et-Marne
France, Provins, Seine-et-Marne

Voir aussi