passer le menu
Charpentiers d'Europe et d'ailleurs
imprimer

A propos du site

A propos

En France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède et dans d'autres pays d'Europe, les pratiques artisanales de la charpente en bois font l'objet d'un nouvel intérêt depuis une vingtaine d'années. Des rencontres, stages et autres manifestations rassemblant les professionnels de ces pays témoignent de ce renouveau et de la réinterprétation dont elles sont l'objet.


D’hier à aujourd’hui, les pratiques du travail à la main

Le site Internet que le ministère de la Culture et de la Communication consacre aux charpentiers dresse le portrait d'une dizaine d'hommes et de femmes, qui, à travers des itinéraires différents (transmission familiale, compagnonnage, apprentissage, auto-formation...), partagent une passion commune : le goût des techniques anciennes et du travail à la main, ainsi que l’intérêt pour les savoirs ancestraux. Confrontant documents du passé et témoignages d'aujourd'hui, le multimédia dévoile certains aspects des compagnonnages et retrace les figures des charpentiers à travers les âges. Il reflète aussi l'originalité d'un véritable laboratoire en mouvement autour des gestes du métier. Il dresse l'image d'un patrimoine vivant et évolutif, tout à la fois matériel et immatériel.
Le site permet de découvrir un ensemble unique d'outils à main qui faisait partie de la « caisse à clous » d'un charpentier de campagne, ainsi que la diversité et les spécificités régionales des formes d'outils en France.


Regards sur l’Europe et la France

Le regard attentif de l'ethnologue de la direction régionale des affaires culturelles de Haute-Normandie François Calame s'est attaché de longue date au travail de la charpente, en étudiant les pratiques de générations d'artisans. De la France au Japon en passant par la Suède, la Roumanie, la République tchèque ou la Turquie, des films d'archives ont permis de saisir les gestes des charpentiers, depuis l'abattage des arbres jusqu'à l'assemblage et le levage des charpentes et des maisons. Ont été également recueillis des témoignages sur les savoirs, le métier et les représentations : choix des arbres, moment propice à leur coupe, art du « Trait de charpente », rituels d'achèvement des constructions etc.
Des exemples d’architecture de bois en France sont présentés par Jannie Mayer et Rachel Touzé, conservateurs du patrimoine à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (Centre de recherche des monuments historiques – CRMH).


Un site Internet pour tous les publics

Avec 70 extraits vidéos, 400 documents iconographiques (photographies, enluminures, relevés…), des lexiques, schémas et animations, le site Internet constitue un reflet unique et original de ce patrimoine qui concerne les professionnels de la charpente, mais intéressera aussi tous les curieux et les chercheurs. Il réunit une documentation très largement inédite provenant de fonds publics et de plusieurs collections privées.